Sous le Patio, le Barathym

Sous le Patio, le Barathym

Diana et Charlotte ouvriront bientôt le Barathym dans le quartier de la Villeneuve à Grenoble, quartier dont on ne parle malheureusement pas souvent en terme de convivialité. Elles vous prouveront le contraire avec le Barathym, un café traditionnel où il fera bon se retrouver.

Redynamiser le quartier de la Villeneuve
Grenoble, quartier de la Villeneuve. Quartier devenu tristement célèbre un certain été 2010 et qui garde depuis une réputation qui lui colle au béton. Au milieu des faits divers et d'un quotidien pas facile (30% de chômage), se trouvent 18 000 habitants, de tous âges et toutes origines. Un lieu pourvu d'équipements municipaux et associatifs qui peinent à résoudre les problèmes de tout un chacun.
La Ville de Grenoble et le CCAS ont alors engagé une réflexion pour donner un nouveau dynamisme au quartier et au Patio, lieu de service au public, équipement culturel et lieu ressource pour la vie associative locale. Les pages d'un Livre blanc ont été posées ça et là dans les commerces et ont porté l'envie des habitants de voir un jour s'ouvrir un lieu d'échange qui soit convivial, autrement dit : un café. En mai 2011, la mairie lançait alors un appel à projet pour la création et l'animation d'un café associatif au Patio.

Plus qu'un café traditionnel
Ouvert du lundi au samedi, avec une restauration rapide tout au long de la journée, les habitants du quartier pourront y bavarder autour d'un verre, d'une salade, ou d'une gaufre. Le Barathym sera aussi un lieu de pratiques artistiques, de spectacles, à des tarifs accessibles pour les consommations et les activités pour permettre à tous d'y passer un bon moment.
Chaque semaine, le barathym proposera deux ateliers de 2h : le lundi après midi pour les femmes du quartier (ateliers récup, couture, compost…), et le mercredi après midi pour les parents et leurs enfants (ateliers créatifs, jeux). Chaque vendredi une soirée ludique alternée avec une soirée culturelle (concert acoustique, slam, danse) brasseront les générations.

De la jeune entrepreneuse en herbe à la responsabilité d'un bar associatif de quartier
Sur les bancs de l'école, en Master « création d'activités et accompagnement aux PME », Diana Tanhchaleun et Charlotte Odier rêvaient déjà d'entreprendre ensemble dans le culturel, d'ouvrir une brasserie. A la vue de l'appel à projet, avec un « pourquoi pas » et beaucoup de motivation, elles ont saisi l'opportunité. Et bien leur en a pris, car leur projet, le Barathym, a été retenu par la Ville, accompagné et soutenu par Cap Berriat et la MCAE, puis récompensé par l'Avise sur l'appel à projet Jeun'ESS.
L'association« >association a été créée en décembre 2011 et le café verra très prochainement le jour : l'ouverture est prévue mi mars. Il apportera au quartier sa petite touche conviviale, celle d'un bar associatif où l'on se pose autour d'un verre, se rencontre, où l'on tisse du lien. Charlotte et Diana ajoutent : « on n'oublie pas que c'est un quartier sensible et on essaie de trouver une parade pour qu'il y ait du lien ». Elles ont également la ferme volonté de voir les habitants s'impliquer dans ce lieu et son animation, et espèrent pouvoir être toutes les deux salariées dès 2013.

Le Barathym
97 galerie de l'Arlequin
38 100 Grenoble

Mail